Changer de vie. Les députés novices et la condition politique au XXIe siècle

Dossier : Faire avec la politique. Novices, amateurs et intermittents en politique
Par Étienne Ollion
Les élections de 2017 ont plongé au cœur de la politique nationale plusieurs dizaines de personnes qui n’avaient jamais eu de mandat, de responsabilité, voire d’engagement politique. Cette arrivée de novices fut aussi massive qu’elle est rare. Depuis plusieurs décennies, la fermeture du champ politique sur lui-même avait rendu ces parcours statistiquement improbables. L’article propose d’étudier ces nouveaux entrants. Mais plutôt que d’étudier leur apprentissage du métier, la construction d’un rôle, ou les inégalités d’accès à différentes positions de pouvoir déjà bien documentés par d’autres travaux, il utilise cette entrée pour éclairer la condition politique contemporaine. L’ethnographie et les entretiens menés auprès de novices en politique révèlent trois traits saillants : les rythmes de travail dilatés ; la publicité que reçoivent les élus suite à leur entrée dans la sphère publique ; ou encore une conception dominante de la politique comme activité orientée autour de « coups ». Analyseurs en action des règles qui organisent un espace très codifié, les novices révèlent certaines normes du champ politique actuel. L’étude éclaire alors d’un autre jour les logiques d’accès différentiel à l’espace et à la parole publiques.
Voir l'article sur Cairn.info