Le politique au bout de la matraque

Dossier : Le politique au coin de la rue
Fuir la police, obéir, résister : entre déviance et citoyenneté
Par Kamel Boukir
Pourquoi les jeunes des quartiers populaires fuient-ils la police alors qu’ils n’ont rien à se reprocher ? Cette enquête ethnographique au long cours montre que la fuite face à la police procède d’une tension interactionnelle qui se noue autour de l’hypervisibilité des « jeunes de cité ». En resituant la dynamique des stéréotypes entre jeunes et policiers dans une écologie des rencontres, l’article montre que la défiance des jeunes à l’égard des policiers ne procède ni d’une désorganisation sociale ni d’une culture de la violence, mais d’un rapport au politique. La fuite face à la police se situe au carrefour de l’autorité, de l’obéissance, du sens de la justice et de l’éthique du défi que développent les jeunes dans leur critique des moyens et des fins de l’usage de la force policière et de leur résistance à la violence illégitime. Le conflit apparaît alors comme constitutif du politique.
Voir l'article sur Cairn.info