Les chauffeurs de taxi face à Uber

Dossier : En bas à droite
Une mise à l’épreuve économique et politique
Par Guillaume Lejeune
Au début de l’année 2014, l’expansion de l’entreprise Uber et des chauffeurs affiliés a entraîné de vives réactions dans le secteur du taxi parisien. Par des mobilisations répétées, ils ont fait savoir leur opposition à cette nouvelle concurrence mettant en cause un marché du travail jusque-là régulé. L’objet de cet article est de saisir les effets de cette mise à l’épreuve professionnelle sur leurs orientations politiques vis-à-vis de dynamiques en apparence contraires : celles des aspirations économiques qu’ils déclarent poursuivre, les positionnant à la droite de l’espace social et politique, et celles liées à la dérégulation de leur activité et portées par une philosophie économique d’obédience libérale. L’étude montre que, sur ce plan, les faisceaux d’opinions des chauffeurs de taxi sont en lien avec l’orientation de la politisation de leur mouvement et s’opposent dans les formes d’accommodements à la situation qui s’enracinent dans des divisions sociales et professionnelles plus profondes.
Voir l'article sur Cairn.info