« Déjà nous »

Dossier : En bas à droite
Un sentiment d’appartenance sélectif en milieu populaire
Par Benoît Coquard
Cet article analyse le contexte et les portées d’une expression de terrain, tirée d’une enquête en milieu populaire rural. Pour des ruraux d’entre 25 et 35 ans environ, « déjà nous » exprime le fait de faire passer les « vrais potes » avant les autres et de se sentir solidaires de ses amis dans des oppositions communes. Cette expression est valorisante, car elle marque l’appartenance à un collectif durable. Elle est plutôt typique des fractions stables des jeunes de classes populaires enquêtés et exprime le fait que le groupe amical est clairement restreint par rapport à l’interconnaissance locale, qu’un tri est nécessaire dans la solidarité. Ainsi, le « déjà nous » témoigne d’une conscience aiguë des antagonismes et concurrences (notamment sur le marché du travail) qui traversent les classes populaires dans des contextes où l’on observe également de fortes affinités avec l’extrême droite. L’article propose alors d’examiner ces correspondances entre une conscience commune d’intérêt restreinte à quelques individus et le fait d’être en accord avec ce type de pensée politique.
Voir l'article sur Cairn.info