S’engager « du côté des gens bien »

Dossier : En bas à droite
La conscience sociale légitimiste des soutiens populaires de l’UMP en banlieue parisienne
Par Raphaël Challier
Les partis de droite sont souvent perçus comme des « partis de riches » dépourvus de base militante. L’article déconstruit ces représentations à partir d’une enquête de terrain auprès de militants de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) en banlieue parisienne lors des élections municipales de 2014. Comment des membres des classes moyennes et des classes populaires, dans une ville de banlieue qui vote majoritairement à gauche, en viennent-ils à soutenir l’UMP ? Ces politisations à droite s’expliquent largement par les trajectoires sociales des militants. Certains ont connu des formes d’ascension sociale via les professions commerciales et l’entrepreneuriat, d’autres sont des ouvriers et employés issus des classes aisées qui veulent retrouver leur statut social passé. Ces différentes trajectoires conduisent les enquêtés à militer « à droite » et à développer une conscience sociale légitimiste, qui valorise les élites économiques tout en dénigrant les fractions inférieures des classes populaires et les classes moyennes intellectuelles.
Voir l'article sur Cairn.info