Éditorial

Les classes populaires contemporaines auraient-elles massivement basculé à droite ? Beaucoup d’interprètes de la vie politique répondent aujourd’hui à cette question par l’affirmative, évoquant la montée du « populisme » dans plusieurs groupes sociaux. Les travaux de sociologie politique montrent pourtant que ni le FN ni les partis de droite ne rassemblent la plus grande partie des votants des groupes...
Voir l'article sur Cairn.info