Les deux faces d’une politique philanthropique. La Fondation Mérieux et la surveillance épidémiologique des années 1970 aux années 1990

Dossier : Entreprises philanthropiques
Par François Buton
L’article s’appuie sur différentes sources (documents, entretiens et archives de Charles Mérieux) pour analyser le travail de mobilisation de la Fondation Mérieux en faveur du développement de l’épidémiologie appliquée des années 1970 aux années 1990. On montre que si la Fondation œuvre « par le bas », aux marges de l’État, à la production et à la diffusion d’un nouveau savoir, via notamment un dispositif de formation continue, son président se consacre en parallèle, « par le haut », à une activité de sollicitation constante des plus hauts responsables politiques et administratifs de l’État. En proposant une alternative aux politiques de santé tout en interagissant avec les sommets de l’État, la politique de la Fondation agit d’une manière typiquement philanthropique.
Voir l'article sur Cairn.info