Une politique en mode mineur

Dossier : Politiques du commun (XVIe-XIXe siècles)
Ordre patronal et ordre communautaire dans les mines du Nord au XIXe siècle
Par Samuel Hayat
Au sein de la Compagnie des Mines d’Anzin au XIXe siècle, la direction entend monopoliser le droit à organiser le monde commun des mineurs par l’imposition d’un ordre patronal. Mais face à celui-ci, un ordre communautaire se construit, reposant sur des normes et des pratiques propres aux mineurs et sur leur capacité à dire et faire le commun. La politisation ordinaire des mineurs repose alors indissociablement sur l’apprentissage de cet ordre communautaire et sur la mise en question de l’ordre patronal. Les grèves constituent des moments paroxystiques de l’affrontement entre ces deux ordres encastrés dans le monde commun des mineurs. La politisation des mineurs par la grève se trouve alors dans la continuité des formes ordinaires de leur politisation. Mais l’interaction entre ordres patronal et communautaire dans la grève aboutit à une division des mineurs et une réinterprétation de l’opposition entre ces ordres en termes de lutte de classes.
Voir l'article sur Cairn.info