Adultère présidentiel et politisation

Dossier  : « Politiques sexuelles »
Vers une politique de la vérité à la française ?
Par Frédérique Matonti
En janvier 2014, le journal people Closer a publié des photographies sur la liaison sentimentale présumée entre François Hollande et l’actrice Julie Gayet. L’article, en se basant sur des entretiens avec des journalistes politiques et des directeurs de journaux, analyse les différents moments de cette petite crise politique qu’est le « Gayetgate ». La révélation de l’hospitalisation de Valérie Trierweiler constitue un tournant. Dès celle-ci, l’adultère présumé du Président est vu comme un événement politique et non comme un événement privé. À la fin de la crise, la sexualité présidentielle est devenue un objet légitime du commentaire politique. L’article examine ensuite, d’une part, les précédents (par exemple, la publication de rumeurs sur le couple Royal-Hollande pendant la campagne de 2007) et, d’autre part, les conséquences possibles de la politisation de la sexualité des professionnels de la politique.
Voir l'article sur Cairn.info