Mobilisations conservatrices : comment les dominants contestent ?

Dossier  : Mobilisations conservatrices
Par Éric Agrikoliansky, Annie Collovald
Cet article s’intéresse aux mobilisations des groupes dominants et aux mouvements sociaux conservateurs. Il esquisse d’abord quelques raisons du désintérêt sociologique pour ce type d’action collective. Puis, en élargissant le cadre de réflexion de la sociologie de l’action collective et en s’adossant aux sociologies des élites, de l’action publique et de la domination dont les apports récents sont nombreux (bien que dispersés), les auteurs formulent de nouvelles pistes pour comprendre de quoi sont faites ces mobilisations et comprendre leurs dynamiques.
Voir l'article sur Cairn.info