L'habitus du dehors

Réanimer les controverses
Questions sans réponse et présence des institutions
Par Nicolas Mariot
Ce court article propose de revenir sur ce que les chercheurs font lorsqu’ils se lancent, via des questionnaires, entretiens, ou archives, dans la collecte des croyances des acteurs à propos d’épreuves fortement encadrées et instituées (examens, cérémonies, entretiens officiels, etc.). Il s’interroge sur trois cas de non-réponse dans des enquêtes par questionnaires en tentant d’interpréter ces silences : de quoi sont-ils l’indice ? Au terme de cet examen, deux points de vue sont avancés. D’une part, la collecte des raisons s’avère souvent vaine parce qu’elle conduit à attester l’infinie diversité des réactions. De l’autre, elle pose problème parce que la quête des croyances conduit le chercheur à oublier que, très souvent, les acteurs s’en passent fort bien tout en agissant « comme il faut » : il s’agit précisément d’activités où les actions individuelles peuvent être portées par les institutions.
Voir l'article sur Cairn.info