Faire du terrain en pensée politique

Faire du terrain, penser par cas
Par Mathieu Hauchecorne
Cette contribution vise à réfléchir aux modalités possibles du recours à l’ethnographie dans l’étude de la pensée politique à travers la présentation d’une enquête de terrain réalisée auprès des médiateurs français du philosophe étasunien John Rawls et des théories anglo-étasuniennes de la justice sociale. L’article revient tout d’abord sur le cadre analytique adopté, celui d’une histoire sociale des idées politiques, et sur la manière dont l’enquête s’inscrit à l’intérieur des renouvellements récents de l’histoire intellectuelle en France et à l’étranger. Il revient ensuite sur les raisons qui ont motivé le recours, relativement inhabituel en pensée politique, à l’ethnographie, et sur les différents sites autour desquels a été construit le terrain. L’enquête mise en œuvre est qualifiée d’ethnographique en un double sens : au titre des techniques d’enquête utilisées (observations et entretiens dans le cadre d’une immersion au sein du milieu d’interconnaissance formé par les importateurs), et au regard du type de point de vue adopté (démarche réflexive, attention aux catégories « indigènes », analyse des dispositifs corporels et matériels).
Voir l'article sur Cairn.info