Retour sur un quart de siècle d'une revue « militante »

Retours sur l'histoire de Politix
Par Jean-Louis Briquet, Frédéric Sawicki
Les auteurs proposent une « ego-sociologie » de Politix, dont ils ont été parmi les fondateurs et dont ils sont aujourd’hui encore membres actifs de la rédaction. Ils précisent ce qu’a été à l’origine le projet de cette revue « militante » : rompre avec l’académisme qui caractérisait le milieu disciplinaire ; développer le dialogue avec l’ensemble des sciences sociales ; élargir le champ d’analyse de la science politique en s’intéressant à la dimension sociale des phénomènes politiques. Ils reviennent ensuite sur les évolutions de la revue, sur les enjeux qui sont apparus avec les transformations des conditions de publication et d’évaluation tant des revues que des articles soumis.
Voir l'article sur Cairn.info