La cause de mon enfant

Dossier  : Différencier les enfants
Mobilisations individuelles de parents d'enfants en échec scolaire précoce
Par Stanislas Morel
Cet article étudie les mobilisations individuelles de parents en faveur de leur enfant en échec au cours des premières années de sa scolarité. L’accent est mis sur la confrontation entre les parents et une série de professionnels (enseignants, médecins, professions paramédicales, « psys ») qui se posent aujourd’hui en « réparateurs » légitimes de l’échec scolaire. Le développement d’un champ d’intervention professionnelle tend à exercer des effets contradictoires, souvent anxiogènes, sur les parents : il leur impose une délégation, au moins partielle, de leur « problème », mais il les oblige aussi à acquérir les compétences nécessaires pour se mouvoir entre ces spécialistes aux savoirs non unifiés. La professionnalisation du traitement de l’échec scolaire souligne également le caractère profane des mobilisations parentales. Fortement contraints, les parents disposent néanmoins, y compris pour les moins dotés d’entre eux, de marges de manœuvre : dans les interstices du pouvoir des « experts » se donnent à voir des manières socialement différenciées et relativement autonomes de se représenter les difficultés de l’enfant et les manières les plus efficaces de les résoudre.
Voir l'article sur Cairn.info