L'émergence de goûts de classe chez les enfants de migrants

Dossier  : Différencier les enfants
Modèles concurrents de goûts et pratiques alimentaires
Par Christine Tichit
L’enjeu de cet article est d’explorer la dimension sociale de l’acculturation alimentaire en situation de migration, en privilégiant le point de vue des enfants par rapport à celui des adultes qui est habituellement recueilli. L’enquête, menée en milieu scolaire, combine des temps d’observation et de recueil déclaratif par questionnaire et par entretiens collectifs, ménageant à la fois des espaces de réponses individuelles et d’échanges entre les élèves. Nous présentons ici quelques questions débattues en classe sur l’alimentation, qui montrent que les âges biologiques et sociaux se conjuguent différemment selon l’appartenance sociale des élèves. Les résultats relatifs aux préférences alimentaires des enfants par rapport à la cuisine familiale révèlent aussi l’émergence de goûts de classe chez les enfants de migrants. Les goûts exprimés individuellement et commentés en classe par les élèves, traduisent d’abord l’appartenance sociale de leurs familles. Ces goûts sont manifestement tendus par des logiques de distinction plus sociales que culturelles.
Voir l'article sur Cairn.info