Entre dedans et dehors : les parloirs

Dossier : Les espaces du contrôle social
Par Gwénola Ricordeau
À partir d’une observation participante et d’entretiens réalisés avec des personnes incarcérées et des proches de détenus, nous proposons une lecture des parloirs sous l’angle de la confrontation du dehors et du dedans. Les parloirs sont envisagés successivement sous l’angle de l’espace qu’ils constituent au sein de l’institution carcérale, des temporalités qu’ils produisent et des acteurs qu’ils convoquent. Les sociabilités et les solidarités intra/extra muros que dévoilent les parloirs, comme les règles et les usages du lieu-parloir et les rythmes sociaux induits par le moment-parloir, font apparaître les ambiguïtés de la frontière dedans/dehors et les formes variées de l’expérience, par les détenus et leurs proches, de la liberté et de l’enfermement.
Voir l'article sur Cairn.info