Du projet politique au projet syndical

Dossier  : Politique(s) des générations
Le Syndicat des avocats de France (1973-1981)
Par Jean-Philippe Tonneau
La « gauche judiciaire » initiée dans les années 1970 est bien souvent perçue a priori, car non analysée, comme l’œuvre de jeunes militants de l’extrême gauche qui, tout en débutant le deuil de leurs idéaux de jeunesse, pénètrent le monde professionnel. La création du Syndicat des avocats de France (SAF) en 1973 par des avocats communistes membres des cellules du Palais de Paris et de région parisienne oblige à rompre avec cette vision uniforme. Cet article s’intéresse aux deux premières générations du SAF : les fondateurs communistes et les avocats issus de l’extrême gauche adhérant dans la seconde moitié des années 1970. Après avoir mis en évidence les tensions entre ces générations d’avocats-militants aux affiliations et/ou orientations partisanes diverses, l’article montre comment la coexistence quotidienne dans la profession et dans le syndicat en phase d’établissement contribue à atténuer les tensions intergénérationnelles. Il met ce faisant en relief le poids des sociabilités et des contraintes professionnelles quotidiennes comme de la politique institutionnelle dans la dynamique des relations intergénérationnelles au sein d’un syndicat.
Voir l'article sur Cairn.info