Tenir lieu de politique

Dossier
Le paradoxe des « politiques d'économisation »
Par Dominique Linhardt, Fabian Muniesa
Conçu dans une perspective introductive, cet article se propose de mettre en lumière certains enseignements qui émergent des différentes contributions qui composent le dossier sur les « politiques d’économisation ». En partant du constat que celles-ci mettent en jeu une forme paradoxale de politisation, l’objet est d’attirer l’attention sur trois figures analytiques qui se retrouvent, à des degrés divers et suivant différentes modalités, dans l’ensemble des études présentées. Ce premier inventaire indique que les politiques d’économisation gagnent à être abordées suivant trois dimensions : (1) dans la première dimension, il convient de les comprendre comme un contournement du politique ; (2) dans la deuxième dimension, il convient de les comprendre dans leur opposition au politique ; (3) dans leur troisième dimension, il convient de les comprendre comme des politiques qui ne disent pas leur nom. Ces trois dimensions sont désignées par les notions de « subpolitique », d’« antipolitique » et de « quasi-politique », et font chacune l’objet d’une tentative de caractérisation.
Voir l'article sur Cairn.info