Illégitimer des distinctions en droit

Dossier  : Discriminations et droit
Stratégies politiques et enjeux épistémologiques
Par Juliette Rennes
Par quel processus une distinction légale jusqu’alors acceptée (qu’elle soit fondée sur le sexe, l’orientation sexuelle, la nationalité, l’âge ou encore le statut marital) devient-elle publiquement perçue comme discriminatoire ? Cette question peut être entendue à la fois comme une question de recherche, relevant de la sociologie des mobilisations ou de l’historiographie des luttes pour l’égalité, et comme une question politique, portant sur les stratégies adéquates pour faire valoir l’illégitimité de telle ou telle distinction légale. Cet article s’intéresse à l’articulation de ces deux regards sur la mise en crise d’une distinction légale, celui de l’enquête sociologique et historique, et celui des luttes politiques. Après avoir examiné les conditions de possibilité d’une histoire de la contestation des distinctions légales, on analyse les enjeux proprement politiques de cette histoire, en se penchant plus particulièrement sur les opérations de comparaison entre des revendications d’égalité contemporaines et des revendications antérieures désormais légitimes.
Voir l'article sur Cairn.info