La « gestionnarisation » des politiques de protection de la nature aux Pays-Bas

Varia
Par François-Joseph Daniel
Comme dans bien d’autres domaines d’action publique, l’institutionnalisation des politiques environnementales a donné lieu à un ensemble de procédures administratives destinées à mettre enœuvre et faire respecter les normes environnementales. Par bien des aspects, ces formes procédurales se sont matérialisées dans le cadre de dispositifs gestionnaires où le recours à la contractualisation et la mise en place d’indicateurs de résultats et de procédures de contrôles sont devenus les maîtres mots. En prenant l’exemple d’une politique néerlandaise de protection de la nature – le Programme de gestion –, cet article suggère que ces dispositifs sont parcourus par des logiques rationalisatrices et disciplinaires permettant d’opérationnaliser le projet de conservation de la nature. Cette double vocation du dispositif de gestion permet tout à la fois de standardiser les objectifs de protection, d’enrôler les agriculteurs et les organisations conservationnistes et de contrôler le produit de leurs activités. Le dispositif ne pourrait tenir, toutefois, sans qu’une fonction plus pédagogique de médiation y soit associée.
Voir l'article sur Cairn.info