Experts « bruts » et médecins critiques

Dossier  : Santé et travail
Ou comment la mise en débats des savoirs médicaux a modifié la définition du saturnisme en France durant les années 1970
Par Laure Pitti
L’objet de cet article est d’étudier comment la santé en situation de travail devient un enjeu de luttes et d’acceptions concurrentes à l’aune des mobilisations qui, durant les « années 1968 » en France, font émerger en terrain ouvrier la revendication d’un droit à la santé et à sa protection, amplifiée et relayée par le courant critique qui traverse alors le champ médical. En traitant du cas d’une pathologie professionnelle : le saturnisme ou maladie du plomb, et d’un exemple de mobilisation : la lutte menée à partir de l’usine Peñarroya à Lyon par deux catégories d’acteurs, ouvriers et médecins critiques, pour son dépistage plus précoce, l’article analyse les conditions d’émergence et de reconnaissance de ce droit à la santé. Il montre en particulier comment la mise en débats des protocoles d’expertise médicale a constitué la pièce maîtresse d’un contre-savoir, support d’un contre-pouvoir efficace à l’ordre productif et médical institué.
Voir l'article sur Cairn.info