Politique de la valeur financière

Varia
Les stress tests bancaires entre indétermination et coups de force
Par Frédéric Lordon
Alors que la théorie néoclassique de la finance a toujours proclamé l’existence d’une « valeur fondamentale » des actifs financiers, aussi bien les arguments keynésiens de l’incertitude radicale que des arguments tirés d’une approche spinoziste en économie politique conduisent à l’idée opposée d’une indétermination fondamentale ex ante et d’un défaut essentiel d’objectivité de la valeur financière. Cette indétermination est levée par des processus sociaux de valorisation. Ceux-ci peuvent être de l’ordre de la formation d’une croyance collective. Ils peuvent également revêtir un caractère plus ouvertement politique lorsque se créent des situations où la valeur a à être « décidée », à l’occasion de quoi des groupes d’agents s’efforcent de l’établir au mieux de leurs intérêts. C’est particulièrement le cas dans la crise financière, qui a vu une résurgence de l’indétermination, et dont les suites ont engendré de multiples conflits de valorisation. Les stress tests auxquels ont été soumises les principales banques américaines donnent à voir ces luttes ouvertes constitutives d’une politique de la valeur.
Voir l'article sur Cairn.info