L'institutionnalisation inachevée du Parlement européen

Varia
Hétérogénéité nationale, spécialisation du recrutement et autonomisation
Par Willy Beauvallet, Sébastien Michon
L’examen détaillé des profils sociopolitiques des eurodéputés de la sixième législature (2004-2009) renseigne sur le processus en cours d’institutionnalisation du Parlement européen. Il rend compte de l’émergence de spécialistes du travail politique et représentatif en mesure de s’assurer la direction et le contrôle de l’espace parlementaire. La position plutôt périphérique de l’assemblée européenne dans les espaces politiques nationaux a pour corollaire une faible attractivité des élites politiques nationales, qui a favorisé une ouverture du recrutement et l’investissement d’acteurs moins dotés en ressources les plus légitimes. Pour un nombre croissant d’acteurs, le Parlement européen constitue une opportunité de professionnalisation et d’acquisition de capital politique. Associées aux évolutions institutionnelles et juridiques, ces transformations sociopolitiques favorisent l’émergence d’un « noyau dur » d’acteurs spécialisés, en mesure d’acquérir les ressources spécifiques à l’espace et de le diriger.
Voir l'article sur Cairn.info