Investir l'arène européenne de la recherche

Dossier  : L'Académie européenne
Le « Groupe de Liaison » des historiens auprès de la Commission européenne
Par Morgane Le Boulay
Si les politiques européennes en matière de recherche et d’enseignement de l’histoire commencent à être questionnées, les mobilisations des historiens au sein des institutions communautaires le sont rarement. En étudiant le cas du « Groupe de Liaison des professeurs d’histoire contemporaine auprès de la Commission des Communautés européennes », cet article tente de mettre en lumière le rôle actif de ce dernier et d’interroger les interactions que ses membres nouent avec les fonctionnaires européens. Loin de se contenter de répondre à une commande, ces historiens issus des relations internationales profitent de l’affinité de leurs recherches avec la vision de la construction européenne de la Commission pour tenter d’« investir l’arène européenne » et d’obtenir un accès privilégié aux archives communautaires et aux ressources financières et symboliques (chaires Jean Monnet, subventions de réseaux thématiques dans le cadre des PCRD, etc.). Ces mobilisations prennent corps dans le cadre de rivalités inter- et intra-disciplinaires. Elles sont l’objet de rapports de forces permanents avec les fonctionnaires de la Commission.
Voir l'article sur Cairn.info