Scher (Sébastien), Traîtres et trahisons de l’Antiquité à nos jours, Paris, Berg international éditeurs, 2008, 218 pages

Notes de lecture
Par Vanessa Codaccioni
La trahison et le traître ont été peu étudiés en sciences sociales, ou abordés comme des sujets secondaires dans le cadre de travaux plus vastes sur les crimes politiques ou la loyauté. Hormis quelques références chez Simmel, Goffman ou Merton et quelques publications anglo-américaines ces dernières années, ce champ de recherche a longtemps été abandonné aux psychanalystes, aux historiens du droit,...
Voir l'article sur Cairn.info