Éditorial

Parmi les transformations structurelles qui affectent les voies d’accès aux positions politiques, il en est une qui n’a peut-être pas suffisamment retenu l’attention. Il s’agit de la banalisation de l’entrée en politique d’hommes d’affaires auréolés de leur réussite dans le monde de l’industrie, de la finance ou du commerce. Si les vieux États démocratiques semblent avoir été précurseurs, comme...
Voir l'article sur Cairn.info