Allochtone, autochtone, invasif : catégorisations animales et perception d'autrui

Par Elisabeth Rémy, Corinne Beck
Les « espèces invasives » sont désormais considérées comme la deuxième cause d’appauvrissement de la biodiversité dans le monde. En adoptant comme principe méthodologique de lier la sociologie à l’histoire, notre objectif est d’analyser les conditions de production du partage entre les espèces d’ici et celles venues d’ailleurs. Ces discours ne sont pas sans rappeler les propos que l’on tient fréquemment sur l’immigration des humains. Nous procéderons alors par l’analyse des analogies verbales pour éclairer l’étude de l’une par celle de l’autre, tant les discours et les pratiques relatives à l’étranger s’appliquent parfois, de façon troublante, à la faune et la flore sauvages.
Voir l'article sur Cairn.info