« 1974 » et la fermeture des frontières

Analyse critique d'une décision érigée en turning-point
Par Sylvain Laurens
En juillet 1974, le gouvernement français annonce la suspension provisoire de l’immigration. Cette mesure, jamais remise en cause pendant près de trente ans, offre l’exemple type d’une décision qui a été érigée en « tournant », en point de rupture d’une politique publique. En revenant sur les interactions qui se sont nouées autour de cette décision, cet article pose trois séries de questions à la délimitation aussi unanime d’un « turning-point » dans la politique d’immigration française. Peut-on faire de la « crise économique » le facteur déterminant d’une décision localisée dans l’appareil bureaucratique ? Quelle est la bonne focale à adopter et jusqu’où le chercheur doit-il remonter dans le temps pour expliquer une décision ? Enfin, dans quelle mesure la décision peut-elle être en elle-même un enjeu de luttes au sein de l’administration ?
Voir l'article sur Cairn.info