La décision à l'épreuve du charisme

Le général de Gaulle entre mai 1968 et avril 1969
Par Brigitte Gaïti
Comment saisir et rendre compte de l’émergence et du déploiement de configurations décisionnelles charismatiques ? C’est cette question que l’article aborde à partir de l’analyse de quelques initiatives singulières prises par le général de Gaulle entre la fin du mois de mai 1968 et la fin du mois d’avril 1969. L’interrogation part d’une énigme : comment comprendre que le président de la République qui dispose alors de fortes ressources institutionnelles et politiques se lance dans des décisions extrêmement risquées, spectaculaires, personnalisées : le refus de dévaluer en novembre 1968, l’initiative référendaire lancée en mai 1968, abandonnée puis relancée dès juin, et pour finir l’engagement de sa responsabilité personnelle sur un référendum incertain en avril 1969. On verra que la solution à cette énigme suppose de se dégager du personnage de Gaulle pour aller interroger les propriétés sociales et politiques de la configuration collective qui se met progressivement en place à partir des événements de mai 1968.
Voir l'article sur Cairn.info