La « modernisation » du parti travailliste, 1994-2007

Succès et difficultés de l'importation du modèle entrepreunarial dans un parti politique
Par Florence Faucher-King
La transformation du parti travailliste en « nouveau parti travailliste » a été l’objet de nombreux débats soulignant la continuité entre les deux organisations et la manière dont la rhétorique de la modernisation a été étroitement associée à une stratégie électorale et une approche en termes de marketing politique. En revanche, rares sont les publications qui mettent en perspectives les changements organisationnels et culturels des années Blair. Cet article s’appuie sur plusieurs années de recherche sur les partis politiques en Grande-Bretagne et s’attache à analyser l’impact de l’individualisation sur les relations internes au parti. Certains changements ne peuvent être compris que dans le cadre plus large de l’évolution de la politique britannique, notamment l’essor de la culture de l’audit, l’importance croissante de la firme privée comme modèle d’organisation. La transformation du parti travailliste selon le modèle de l’entreprise privée affecte non seulement la stratégie de communication, le lien avec les syndicats et les procédures de délibération mais également les campagnes, les finances et la structure partisanes.
Voir l'article sur Cairn.info