Convertir le grand nombre à la paix...

Une ingénierie internationale de pacification
Par Sandrine Lefranc
La construction de la paix fait depuis le milieu des années 1980 l’objet d’une intervention croissante des organisations agissant à l’échelle internationale. Parmi les dispositifs « post-conflit » proposés par les agents des gouvernements, organisations inter-gouvernementales et ONG, figurent des programmes qui ciblent la réconciliation du grand nombre plutôt que la réforme des structures sociales et politiques. Ces programmes sont en général présentés comme une modalité de pacification alternative par rapport aux négociations d’accords de paix, opérations de maintien de la paix et autres formes d’intervention qui visent une « paix libérale » par l’intermédiaire des élites. Une analyse prosopographique des acteurs de la paix « par le bas » et la reconstitution de la genèse historique des organisations spécialisées amènent à nuancer cette portée d’alternative, en montrant comment les programmes internationaux sont des ressources pour des jeux sociaux dans les pays du « Nord » qui exportent ces recettes, en même temps que les vecteurs de la diffusion de mécanismes de résolution des litiges et de conceptions du fonctionnement social particuliers.
Voir l'article sur Cairn.info