Le sale boulot et les bonnes causes

Institutionnalisation et légitimation du marketing direct au sein des ONG
Par Sylvain Lefèvre
L’article rend compte des processus qui ont permis à partir du début des années 1980 l’importation au sein des ONG de techniques de collecte de fonds issues de la vente par correspondance. Il s’appuie notamment sur l’étude des dispositions et itinéraires professionnels des courtiers qui ont développé le recours au marketing direct au sein d’un univers a priori réfractaire à ces logiques et pratiques managériales. La légitimation complexe de ce « sale boulot » constitue le fil rouge de la construction d’une nouvelle profession : le fundraising associatif.
Voir l'article sur Cairn.info