Du MLF au Mouvement pour la parité

La genèse d'une nouvelle cause dans l'espace de la cause des femmes
Par Laure Bereni
Cet article prend pour objet la genèse de la revendication de « parité » qui émerge en France au début des années 1990. Il retrace l’histoire des mobilisations pour la cause de la représentation politique des femmes depuis l’émergence du féminisme de la seconde vague (au début des années 1970) en focalisant sur ce qui se joue pendant cette décennie de repli militant que sont les années 1980. Cette investigation permet de distinguer trois séquences. Dans un premier temps, celui de l’apogée du Mouvement de libération des femmes (MLF), c’est la posture de rejet de la sphère électorale qui domine l’espace de la cause des femmes ; la cause de la représentation politique des femmes est défendue par des militantes qui se situent à la marge de cet espace (femmes de partis, militantes d’associations féminines traditionnelles). La seconde période, de la fin des années 1970 au milieu des années 1980, est marquée par l’acclimatation progressive de cette cause dans des groupes qui se situent à l’intersection du féminisme de la seconde vague et de la sphère électorale-partisane. Enfin, la seconde moitié des années 1980 est caractérisée par le développement d’une expertise féministe sur la représentation politique des femmes, développée à la fois dans plusieurs organisations internationales et, en France, dans le champ des recherches féministes et sur les femmes, alors en voie d’institutionnalisation. C’est au croisement de ces différentes problématisations que s’est forgé ce nouveau « cadre » d’action collective que constitue la parité.
Voir l'article sur Cairn.info