Une université française en terre coloniale

Naissance et reconversion de la Faculté de droit d'Alger (1879-1962)
Par Laure Blévis
Cet article s'attache à reconstituer l'histoire de la Faculté de droit d'Alger pendant la colonisation française depuis sa création en 1879 jusqu'à la nécessaire reconversion de ses professeurs en 1962 après l'indépendance de l'Algérie. Cette institution fut symptomatique de toute l'ambivalence du projet colonial français en terre algérienne. S'adressant exclusivement aux étudiants européens, elle avait été conçue par ses professeurs non comme une institution coloniale, mais comme une faculté de province. Pourtant, pour l'imposer dans le champ universitaire métropolitain, les premiers directeurs cherchèrent à cultiver sa spécificité et son expertise sur les questions coloniales, au risque de la marginaliser à l'avenir. Cette stratégie, efficace dans un premier temps, fut abandonnée après 1945 au profit d'une réorientation des enseignements vers les matières traditionnelles de la discipline juridique, ce qui favorisa la reconversion des professeurs algérois après 1962.
Voir l'article sur Cairn.info