La métaphore des racines : un obstacle à l'analyse sociologique des dynamiques culturelles

Par Stéphane Dorin
Dans cet article, on vise à démonter, pièce par pièce, les présupposés essentialistes et racialistes de la métaphore des racines culturelles, souvent invoquée dans les discours contemporains sur l’identité culturelle, dont l’authenticité serait menacée par la globalisation. La déconstruction de ce topos de notre sur-modernité constitue un point d’entrée pour réévaluer la portée du concept de culture à l’aune d’une anthropologie de la globalisation. Loin de rejeter les théories classiques de l’anthropologie culturelle du XXe siècle, on montre que l’obsession de l’authenticité culturelle n’est pas nouvelle et que l’éloge du métissage n’en est que le revers. Penser les échanges culturels en termes de circulation de formes culturelles permet de s’affranchir de la métaphore des racines, qui se révèle plus trompeuse que féconde, et d’esquisser ainsi une approche plus dynamique des phénomènes culturels dans le contexte de la globalisation.
Voir l'article sur Cairn.info