Souffrir par le social, gouverner par l'écoute

Une configuration sémantique de l'action publique
Par Didier Fassin
Au cours des années 1990, un nouveau lexique s’est imposé en France dans les politiques sociales : les problèmes liés aux inégalités ont été rapportés à l’exclusion, les conséquences sur les individus ont été interprétées en termes de souffrance, des solutions ont été proposées autour de lieux d’écoute. Cette configuration sémantique compassionnelle prend son sens moins par rapport à une transformation objective du monde que par rapport à des sensibilités différentes nourries par le travail des sciences sociales et les réflexions de la haute administration. Dans ce contexte, les psychiatres apportent leur contribution à travers la reconnaissance de la souffrance psychique et les psychologues fournissent les ressources humaines nécessaires à sa prise en charge. Pour autant, psychiatrisation et psychologisation vont de pair avec une dynamique inverse de dépsychiatrisation et de dépsychologisation.
Voir l'article sur Cairn.info