Les politiques du patient en pratique

Psychanalyse et psychopharmacologie à l'hôpital
Par Sandra Jacqueline
La question de l’autonomie allouée par les professionnels aux patients souffrant de troubles psychiques est, de nos jours, au cœur des débats concernant « l’usager » des services de santé mentale. En nous appuyant sur l’observation de pratiques concrètes de prise en charge, nous montrerons comment le statut du patient est envisagé dans deux services contrastés en milieu hospitalier : le premier d’obédience psychopharmacologique ; le deuxième d’orientation psychanalytique. Nous analyserons les divers moments de la prise en charge tels que la conduite des entretiens, le rapport à la prescription, l’information donnée au patient, les situations de refus de la part du patient, le recours à sa famille, pour montrer que l’autonomie s’inscrit dans un processus visant à construire un genre de personne propre à chaque orientation. Nous montrerons comment le statut du patient est étroitement lié à la façon dont les médecins inscrivent leurs pratiques de soin dans un mode de formation de la personne.
Voir l'article sur Cairn.info