Boulanger avant le boulangisme

Un officier colonial tombé en République
Par Mathieu Providence
Nommé en janvier 1886 au ministère de la Guerre, le général Boulanger est démissionné l’année suivante au nom du danger qu’il fait courir à la République. Cet article entend montrer que cette « menace » boulangiste se construit moins sur la base d’un changement de comportement de l’officier que sur une évolution des perceptions à son égard. C’est son passé colonial qui rend Boulanger « dangereux », car son action au ministère de la Guerre et les profits de notoriété qu’il en a retirés, font écho aux difficultés plus générales des dirigeants du régime à convertir les officiers supérieurs aux vertus de la République. Cette inquiétude est renforcée par la conjoncture particulière des débuts de la Troisième République, marqués par une forte incertitude, qui rend les républicains particulièrement sensibles à tout risque de coup d’état fondé sur l’armée.
Voir l'article sur Cairn.info