Que font les scandales ?

La médecine de l'hémophilie à l'épreuve du sang contaminé
Par Emmanuelle Fillion
Cet article s’attache aux effets d’un scandale et d’une affaire judiciaire majeure, l’affaire du sang contaminé, sur un univers médical, la clinique de l’hémophilie. Il propose d’en étudier l’évolution sur une période relativement longue, depuis l’arrivée du virus jusqu’à aujourd’hui, en revenant sur l’expérience des acteurs directement concernés. La question est de savoir jusqu’à quel point et selon quelles modalités l’affaire a été pour eux une expérience marquante et quelles métamorphoses elle a induites au sein de leur univers professionnel. Au terme de l’analyse, il apparaît que la clinique de l’hémophilie sort reconfigurée de l’affaire du sang contaminé, qu’elle est aujourd’hui radicalement différente de ce qu’elle était avant que le scandale n’éclate. Mais cette reconfiguration a été discontinue, les transformations parfois limitées et toujours différées par rapport à une crise caractérisée par son ampleur et sa violence.
Voir l'article sur Cairn.info