Entre l'intermédiaire et « l'homme d'honneur ». Savoir-faire et dilemmes notabiliaires en Turquie

Dossier : Trajectoires de la notabilité. II. Production et reproduction
Par Élise Massicard
Entre l'intermédiaire et « l'homme d'honneur ». Savoir-faire et dilemmes notabiliaires en Turquie Elise Massicard Les notables en Turquie sont largement conçus de manière normative comme des résidus de traditions arriérées, amalgamés à certaines provinces et groupes sociaux marginaux, et destinés à être éliminés au plus vite. Or, même si leurs formes ont changé durant l'histoire républicaine, les pratiques notabiliaires restent très répandues. Elles répondent en effet à l'organisation des pouvoirs et de l'allocation des ressources, notamment publiques. Le métier notabiliaire en Turquie consiste principalement en des activités relationnelles (faire lien) et de légitimation de ces liens. Son analyse permet de repenser les rôles politiques en Turquie et leurs contraintes spécifiques.
Voir l'article sur Persée