De la cause du droit à la cause anticoloniale. Les interventions de la Ligue des droits de l'homme en faveur des « indigènes » algériens pendant l'entre-deux-guerres

Dossier : La cause du droit
Par Laure Blévis
De la cause du droit à la cause anticoloniale. Les interventions de la Ligue des droits de l'homme en faveur des « indigènes » algériens pendant l'entre-deux-guerres Laure Blévis A partir de l'étude fine des interventions des juristes de la Ligue des droits de l'homme en faveur des « indigènes » algériens pendant l'entre-deux-guerres, cet article entend questionner la définition de la cause défendue par les cause lawyers. En effet, les ligueurs se sont engagés sur les questions algériennes avant que l'anticolonialisme ne soit devenu une cause publique, légitime et adoptée par la gauche française. Loin de tout anticolonialisme, l'association ne revendique qu'une seule cause : celle du droit. Mais en pointant, dans les arènes judiciaire, médiatique ou politique, les entorses quotidiennes et institutionnalisées aux principes du droit républicain, les ligueurs ont contribué à révéler les contradictions inhérentes au projet colonial, et ont ainsi participé, à leur corps défendant, à la construction d'une cause anticoloniale.
Voir l'article sur Persée