Résumés/Abstracts

La politique cinématographique de Jack Lang. De la réhabilitation des industries culturelles à la proclamation de l'exception culturelle Jean-François Polo Ces dernières années, le cinéma français a connu un véritable succès grâce à une politique qui a su s'adapter aux évolutions du marché cinématographique. Cette contribution vise à éclairer comment s'est transformée la politique cinématographique française, et particulièrement la norme d'action qui l'orientait, en se focalisant sur le rôle joué par J. Lang à partir de 1981. En opérant une rupture avec la politique menée par ses prédécesseurs et en construisant une nouvelle norme sectorielle plus en adéquation avec le marché, il participe au renouvellement de l'action culturelle française. La politique cinématographique rencontre alors l'hostilité de la CEE et du GATT, car elle reste de nature interventionniste. La défense de cette politique au niveau international conduit à construire une nouvelle norme, « l'exception culturelle », qui autorise la pérennisation du système d'aide.
Voir l'article sur Persée