La science politique allemande dans tous ses états. Controverses autour de la naissance d'une discipline entre enjeux théoriques, luttes de savoir et transferts culturels

Dossier : Sciences politiques allemandes
Par Pascale Laborier, Danny Trom
La science politique allemande dans tous ses états. Controverses autour de la naissance d'une discipline entre enjeux théoriques, luttes de savoir et transferts culturels Pascale Laborier, Danny Trom La science politique allemande a connu ces quinze dernières années un tournant historiographique. La particularité de ce processus est de se déployer comme une quête disputée des origines de la discipline dans l'histoire politique chaotique de l'Allemagne depuis la République de Weimar à la RFA en passant par le nazisme. Cet article se propose d'explorer de manière systématique ces débats en ordonnant l'espace des prises de position autour de variantes de l'histoire de la science politique. Analysée dans sa dynamique, la polémique soulève des enjeux indissociablement moraux et épistémologiques. L'hétérogénéité des critères à partir desquels s'effectue l'attestation de l'existence ou de l'absence d'une science politique dans divers passés allemands, montre combien cet exercice est enraciné dans les conceptions partagées et les dissensions relatives à l'état actuel de la discipline.
Voir l'article sur Persée