Sous le maillot, la race ? Idéologie et discours sportifs dans les politiques d'intégration des « minorités ethniques » en France et en Grande-Bretagne

Varia
Par Lionel Arnaud
Sous le maillot, la race ? Idéologie et discours sportifs dans les politiques d'intégration des « minorités ethniques » en France et en Grande-Bretagne Lionel Arnaud En matière sociale, l'usage des pratiques sportives est souvent présenté comme une volonté de répondre à la violence et à l'anomie des populations en difficulté d'intégration. Depuis ses premiers développements dans les Publics Schools anglaises du XIXe siècle jusqu'aux quartiers en difficulté des banlieues françaises, en passant par les territoires colonisés des Empires français et britanniques, les principes et les valeurs du sport se sont ainsi souvent articulés à des « modèles » politiques nationaux souvent incapables de faire face efficacement à la question du désordre et de la différence. L'analyse des ressorts d'une offre sportive et sociale en direction des « minorités ethniques » des villes de Lyon et de Birmingham montre que le sport est un « signifiant flottant » qui favorise des logiques de simplification des problèmes sociaux. Tout se passe comme si les pouvoirs publics utilisaient les valeurs et les principes sportifs pour surmonter les contradictions d'une intégration cherchant à favoriser l'allégeance des minorités ethniques à l'Etat et à la Nation, tout en encourageant leurs capacités d'initiative et d'adaptation individuelles à une société de plus en plus compétitive.
Voir l'article sur Persée