L'institutionnalisme centré sur les acteurs

Analyses politiques allemandes
Par Renate Mayntz, Fritz W. Scharpf
L'institutionnalisme centré sur les acteurs Renate Mayntz et Fritz W. Scharpf Cet article résume une approche caractéristique de la recherche menée à l'Institut Max Planck pour les sciences sociales de Cologne, sur les interactions entre politique gouvernementale et autoorganisation des secteurs industriels et des services. Selon cette approche, les résultats sont expliqués par les interactions entre acteurs individuels, personnes collectives et (le plus souvent) corps constitués, tous étant guidé par leurs orientations cognitive et normative. Dans ce contexte, les institutions jouent un rôle double. D'un côté, elles définissent les règles et les constellations d'acteurs dans lesquels les interactions se déroulent; d'un autre côté, elles configurent les orientations normatives et, dans un moindre mesure, les orientations cognitives des acteurs impliqués. En se combinant, ces effets institutionnels augmentent la prévisibilité réciproque pour les acteurs eux-mêmes et, dans le même temps, créent les préconditions ontologiques qui permettent une généralisation limitée en sciences sociales.
Voir l'article sur Persée