Secrets de parti et suspicion d'Etat dans la France des années 1930

Economie politique du secret
Par Frédéric Monier
Secrets de parti et suspicion d'Etat dans la France des années 1930 Frédéric Monier La recherche récente identifie le régime parlementaire créé en France à la fin du XIXe siècle avec une économie politique du secret dominée par la publicité. Aux prix de quelques modifications, et d'adaptations dues à la première guerre mondiale, ce système se maintient jusqu'au début des années 1930. La crise du parlementarisme s'ajoute à la méfiance de l'opinion publique à l'égard de partis politiques soupçonnés de menées secrètes, parti communiste, radicaux et socialistes liés à la franc-maçonnerie, ligues d'extrême-droite. A partir de 1936, la politique secrète échappe de plus en plus aux partis et passe dans les mains d'un nouveau pouvoir d'Etat. C'est la naissance des « secrets officiels », en 1939, et d'une économie politique du secret d'Etat.
Voir l'article sur Persée