Le bazar de la rationalité. Vers une sociologie des formes concrètes de raisonnement

Marchés financiers
Par Olivier Godechot
Le bazar de la rationalité. Vers une sociologie des formes concrètes de raisonnement Olivier Godechot Contrairement à la plupart des théories économiques qui attribuent a priori aux acteurs une rationalité définie, le présent texte cherche à rendre compte de manière inductive des raisonnements ordinaires, avec leurs séquences, leurs computations, leurs associations et leurs imperfections. Les marchés financiers, ont, pour un tel programme de recherche, l'intérêt de présenter non seulement un niveau élevé de calcul, mais aussi une pluralité des stratégies gagnantes déployées par les acteurs. Incités à maximiser le profit de la banque, les opérateurs de la salle de marché étudiée ne trouvent pas de « one best way », et peuvent choisir parmi plusieurs stratégies gagnantes possibles : l'arbitrage mathématisé, l'analyse économique, le chartisme, ou le feeling, lesquelles diffèrent tant par le degré d'explicitation et de constitution dans l'univers de la salle de marché, par le type de savoir, plus ou moins scolaire, que chacune mobilise, par les formes de conjectures, de calculs et d'associations qu'elles suscitent. Ce choix - qui bien souvent peut être un cumul - est en partie imposé par la salle de marché, son histoire, la fonction, la conjoncture, le produit. Mais sachant que les opérateurs sont relativement autonomes au travail, ils peuvent d'une part se soustraire plus ou moins à la contrainte ou bien chercher à occuper les postes où ils pourront utiliser la stratégie de leur cœur. On peut donc considérer l'ensemble des stratégies gagnantes comme un véritable bazar de la rationalité, et les opérateurs s'y orientent non seulement en fonction de leur position et des contraintes associées mais aussi en fonction de leurs dispositions acquises au cours de leur socialisation primaire dans la famille, secondaire au sein de l'institution scolaire, ou encore professionnelle.
Voir l'article sur Persée