L'engagement politique des supporters « ultras » français. Retour sur des idées reçues

Sport et politique
Par Nicolas Hourcade
L'engagement politique des supporters « ultras » français. Retour sur des idées reçues Nicolas Hourcade Les supporters « ultras » de football, qui apparaissent en France dans les années 1980, sont fréquemment perçus comme des extrémistes de droite, manipulés par des groupes politiques. Analysant la situation française, l'article montre pourtant que beaucoup d' « ultras » refusent toute expression politique au stade, et que, parmi ceux qui sont politisés, certains sont d'extrême gauche. Cette politisation, souvent superficielle, suit généralement une logique distincte de celle des formations engagées dans l'espace politique. En effet, les « ultras » souhaitent préserver leur autonomie, et éprouvent de la méfiance vis-à-vis du monde politique. Mais, en élaborant une action collective et associative, en se positionnant par rapport aux autres acteurs du monde du football, et en menant parfois des initiatives sociales, les « ultras » développent des pratiques potentiellement politiques, même s'ils les perçoivent rarement comme telles.
Voir l'article sur Persée