La construction d'un territoire improbable. Structures intercommunales et élus locaux en Thiérache

Les mafias
Par Emmanuelle Bonerandi
La construction d'un territoire improbable. Structures intercommunales et élus locaux en Thiérache Emmanuelle Bonerandi La relance législative de la politique intercommunale en France (loi ATR de 1992 et loi ADT de 1995) a entraîné la création et/ou la transformation de nouveaux périmètres décisionnels sur le territoire national. L'étude de ces nouveaux maillages introduit deux questionnements majeurs à la croisée de la géographie et des sciences du politique : d'une part, leur capacité à révéler des structures géopolitiques locales (des territoires d'élus et de pouvoir) et, d'autre part, leur capacité à durer et à se pérenniser dans le temps et dans l'espace (obsolescence mais aussi inertie des territoires gestionnaires). Par ailleurs, ces créations/recréations réactualisent un débat central en géographie entre territoire du géographe et territoire de l'aménageur reposant le statut de la géographie appliquée, ou géographie active, dans le champ de la géographie « académique ». Nous proposons d'éclaircir ces interrogations à travers l'étude d'un espace particulier, la Thiérache, véritable laboratoire d'aménagement rural porteur d'une intercommunalité forte et ancienne mais aussi et surtout espace à l'identité et à la légitimité territoriale paradoxale.
Voir l'article sur Persée