Les transactions électorales en régime censitaire

Relectures
Par Alexandre Pilenco
«Des amitiés paradoxales. Échanges intéressés et morale du désintéressement dans les relations de clientèle». Jean-Louis Briquet [7-19]. Les rapports de clientèle sont utilisés en fonction des intérêts pratiques des participants à l'échange, mais ces derniers les présentent simultanément comme une relation d'amitié. Les sciences sociales envisagent généralement cette dualité comme un paradoxe, l'amitié «véritable» ne pouvant être utilisée à des fins utilitaires. Pourtant, l'amitié clientélaire ne peut être considérée comme un simple moyen de dissimulation des intérêts des individus. Elle témoigne plutôt de modalités spécifiques d'évaluation culturelle des relations politiques, produit de processus particuliers de politisation dans les sociétés clientélaires (comme la Corse ou les régions d'Italie du Sud) et atteste de la manière dont les groupes populaires ont pu réinterpréter selon leur culture propre des phénomènes dont leur étaient a priori interdit la maîtrise légitime, comme les phénomènes politiques.
Voir l'article sur Persée